Années 2000.

Marcel Dhoye
Marcel Dhoye.
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye

Années 90

Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye
Marcel Dhoye.
Marcel Dhoye.
Marcel Dhoye.
Marcel Dhoye.
Marcel Dhoye.
Marcel Dhoye.
Marcel Dhoye.
Marcel Dhoye.
Marcel Dhoye.
cerbere bord de mer par Marcel Dhoye

Travail Anciens

Marcel Dhoye

Au-delà des clichés touristiques mille fois vus et reproduits dans tous les bons guides, la baie de Somme recèle en ses berges et ses marais des trésors de nature inconnus ou inexplorés, en dehors des locaux qui d’ailleurs ne l’ébruitent pas : un petit train ici, une berge moussue par-là, des oiseaux au vol fugace au-dessus d’une grève cachée de la vue un instant avant, des prés salés occupés de porte-laines, et tant d’autres détails ravissants qui se dévoilent au promeneur curieux, à l’amateur de beaux paysages qui a le temps de flâner. Des plages, des villages typiques et médiévaux – Saint Valéry sur Somme –, un parc naturel de grand renom – le Marquenterre – des ressources biologiques recherchées, tout cela constitue un trésor local que notre artiste en quête d’émotions et de sensations picturales va glaner presque quotidiennement, le nez au vent marin, l’œil affuté, prêt à dégainer le pinceau, à faire parler le chevalet et la toile déjà prête à recevoir ses impressions. D’où ces petites merveilles de couleurs pures, de lumières irisées, de tons hauts et chatoyants dont Dhoye nous gratifie par une générosité et un talent qui n’ont d’égal que son immense créativité. Des petites toiles ravissantes sortent régulièrement de son atelier, toutes plus colorées les unes que les autres avec un art qui laisse sans voix, ou au contraire fait jaillir une exclamation de joie surprise : que c’est beau ! Des grèves blondes se mélangent ici à un moutonnement de ciel bleu-gris lasuré d’émeraude claire, là une rangée d’arbres semble pleurer sur le bord de l’étier ; ailleurs un pêcheur sur sa barque remonte le courant vert d’une eau saumâtre : à chaque fois c’est une découverte émouvante, une sensation de plénitude rose, une émotion mauve, une joie rentrée de bleu ; l’inconnu qui rencontre le mystère, et l’amour qui s’étoffe de nature pour le plus grand plaisir de l’œil. ©Vivian Véteau.2020